Ginette Desrosiers
Reiki

Accueil      Activités     Ateliers     Calendrier     Canalisations    Coaching/prefectionnement      Consultations       Formations/Stages  
 Guérison/karmique      Soins harmonisation
    Informations       Liens/Références      Messages        Photos/Entrevue       Reiki

Pour les détails sur les cours en Reiki cliquer ici


  Reiki Usui      Reiki Karuna     Reiki Unitaire



Le Reiki du Maître Mikao Usui




Le Maître Mikao Usui : 15 août 1865 - 09mars 1926 est le fondateur du Reiki.



Biographie



Dans sa jeunesse, il étudie le Kiko au temple bouddhiste de Tendaï sur le Mont Kurama, au nord de Kyoto. Le Kiko (le terme Kiko est apparu au Japon dans les années 1970) est une version japonaise du Qi Gong.


Vers 1894, ses recherches l'amènent à rencontrer Watanabe Kioshi Itami, qui lui apporta des éclaircissements et qui lui valut de se convertir du Tendaï au Shingon. Il aurait suivi des études en médecine et en psychologie mais ses capacités de guérisseur lui auraient été révélées au cours d'une "expérience transcendantale de mort imminente". Il changera souvent de profession : homme d'affaires, journaliste, employé de bureau et grâce à sa formation aux arts martiaux, il deviendra garde du corps de Shinpei Goto qui fut maire de Tokyo. En 1914 ses affaires périclitent, il décide de devenir moine bouddhiste. En 1922, à la suite d'une retraite de 21 jours sur le Mont-Kurama-yama (pratique que l'on nomme Shyu-Gyo), il reçoit l'enseignement des bases du Reiki dans une illumination (le satori : éveil spirituel).


Il s'installe à Tokyo pour soigner et créer un centre de guérison Reiki, puis un autre à Harajuki, il développe son enseignement en 6 degrés. En 1923, alors qu'un puissant tremblement de terre suivi d'une grippe ravagent Tokyo, Mikao Usui et son équipe travaillent à soigner les rescapés, ce qui lui vaut de se faire remettre par l'Empereur le "Kun San", la plus haute récompense japonaise.

L'ouverture d'un grand centre à Tokyo, et les voyages de Mikao Usui contribue à populariser leReiki au Japon. Il souhaite que le Reiki soit accessible à tous et pas contrôlé par un groupe.


Il décède le 09 mars 1926, à 60 ans, des suites d'une attaque cérébrale, il est enterré au temple de Saihoji dans le quartier de Suginamo-Ku, à Tokyo, après avoir formé 17 maîtres enseignants, dont Chujiro Hayashi et Toshiro Eguchi qui vont grandement aider à la diffusion du Reiki de par le monde. Usui est inhumé dans le cimetière du temple Saihoji, proche de Tokyo, et en février 1927, ses élèves lui érigeront une stèle lui rendant hommage et immortalisant son passage en ce monde.

La quête de Mikao Usui

A la fin du 19 ème siècle, Mikao Usui vivait et enseignait au Japon. Il était directeur d'université à Kyoto. A l'occasion d'un service dominical, l'un de ses étudiants lui demanda s'il savait comment Jésus guérissait les malades ou s'il avait déjà été témoin d'un tel miracle ? Non, répond Mikao Usui, "je n'en ai encore jamais été témoin, mais je crois ce qui est écrit dans la bible". L'étudiant poursuit : "Cette foi aveugle vous suffit peut-être, mais nous, nous voudrions voir ces choses de nos propres yeux".

Ce dialogue marque un tournant dans la vie de Mikao Usui. Il considéra cela comme un défi. Dès le lendemain, il résilie son contrat et part pour les États-Unis, où il s'inscrit à l'université de Chicago. Il y étudie les écritures chrétiennes et devient docteur en langues anciennes. Sa principale préoccupation est de percer le mystère de la guérison.

Ne trouvant rien dans les textes chrétiens, il retourne au Japon et se rend compte que dans la tradition du Bouddhisme, on parle également de la force de guérison du Bouddha et de ses disciples. Il visite différents monastères et finit par rencontrer un vieil abbé zen qui s'intéresse au même thème que lui. Il reste alors auprès de lui et se met à déchiffrer les écrits bouddhistes les plus anciens, les soutras, à la recherche de la clé de la guérison. Ne trouvant aucune explication dans les traductions japonaises de ces soutras, il apprend le chinois, mais les traductions chinoises gardent elles aussi le secret bien scellé.


Le Mont Kuriyama


Sur les conseils du supérieur du monastère Zen dans lequel il étudiait régulièrement, il se rend sur le mont sacré Kuriyama, près de Kyoto, où il médite pendant vingt et un jours. Devant lui, sur le sol, il dépose 21 pierres qui lui servent de calendrier.

Pendant son jeûne, il lit les soutras, chante, médite. Au début rien d'exceptionnel ne se produit. Au milieu de la dernière nuit, avant que la lumière du jour ne succède à l'obscurité, le docteur Usui termine sa méditation et prie encore une fois avec ardeur.

Soudain, il aperçoit dans le ciel une lueur éclatante qui fond sur lui, et le touche au milieu du front. Il tombe à terre, perd la conscience de veille normale et entre dans un état de transe. Dans une succession rapide, il voit les symboles qu'il avait découverts au cours de ses études défiler devant lui comme des bulles de lumière.


Les découvertes de Mikao Usui


Lorsque Mikao Usui reprend conscience, le soleil est déjà haut dans le ciel. Surpris, il se sent plein d'énergie, ni épuisé, ni affamé comme les jours précédents. Il se met rapidement en route. Dans sa hâte, il se blesse au gros orteil contre une racine. Posant sa main dessus, le sang s'arrête net de couler et la douleur disparaît.

Continuant sa route vers la vallée, il trouve une auberge, commande à manger et à boire. La fille de l'aubergiste pose les mets devant lui. Mikao Usui voit la joue enflée et rougie de la jeune fille, celle-ci souffre d'un mal de dent. Il lui demande l'autorisation de toucher son visage. Il recouvre les deux joues de ses mains. En quelques minutes, les douleurs s'estompent et l'enflure diminue. La jeune fille se sent soulagée.

A son retour au monastère, on lui apprend que son confrère et ami est alité et souffre d'une crise d'arthrite et de maux de dos. Conduit auprès de lui, Mikao Usui pose ses mains guérisseuses sur le vieil homme et raconte son aventure en détail. Quand il eut fini, la souffrance céda sa place à un sentiment de plénitude. Le docteur Usui lui expliqua que c'était le Reiki.

Le Reiki est né

C'est alors que Mikao Usui élabore sa propre méthode qu'il baptise "Reiki". Il applique le fruit de sa découverte en faveur des pauvres et de ceux qui souffrent. Dans les quartiers les plus déshérités de Kyoto, il soigne tous ceux qui en ont besoin, aidant les pauvres à se libérer de leurs maladies physiques, mais également à trouver du travail et à améliorer leur mode de vie.

Quelques temps après, il remarque que toutes les personnes qu'il a secourues se représentent à nouveau à lui, sans travail et malades. Il comprend alors qu'aider ces gens n'est pas suffisant. Il est nécessaire de leur faire comprendre que ce qui compte c'est la volonté d'améliorer ses conditions de vie personnelle et de mener une vie honnête et équilibrée. Il s'était concentré uniquement sur l'aspect physique mais il avait négligé de soigner l'esprit des personnes qui s'étaient adressées à lui.

Déçu, Mikao Usui se replonge dans ses études et quelques années plus tard, il entreprend un voyage à travers le Japon. Il se rend dans tous les villages et toutes les villes et commence à enseigner à ceux qui souhaitent en savoir plus. Il apprend aux hommes à se soigner eux-mêmes et leur communique ses règles de vie pour qu'ils guérissent aussi leur mode de penser.


M. Chujiro Hayashi prend le relais.


Officier de marine à la retraite, le docteur Hayashi, animé du désir d'aider ses semblables, devient le plus proche collaborateur de Mikao Usui. Initié par celui-ci, il sent un engagement profond et le devoir de pratiquer le Reiki. A la veille de sa mort, Mikao Usui le nomme Maître de Reiki et lui confie son enseignement afin qu'il le protège et le perpétue.

Chujiro Hayashi fonde une clinique Reiki à Tokyo baptisée Shina Nomachi dans laquelle les patients peuvent recevoir des traitements destinés à soigner les maladies et les troubles les plus divers, ainsi qu'un service de soins à domicile prévu pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer.

Il développe également des cours de Reiki destinés à ses praticiens. Il laissera à la postérité des documents selon lesquels le Reiki détecte la cause des symptômes physiques, les rééquilibre à l'aide des vibrations nécessaires, sous la forme d'un apport d'énergie, rétablissant ainsi la santé.

Mme Hawayo Takata diffuse le Reiki dans le monde



En 1935, Hawayo Takata, une Américaine d'origine japonaise vivant à Hawaii, se rend au Japon pour se faire opérer d'une tumeur, mais il est difficile d'intervenir à cause d'un emphysème pulmonaire lié à l'asthme qui rend problématique tout recours à l'anesthésie. Elle s'adresse aux médecins qui la soignent pour savoir s'il n'y a pas une autre voie de guérison, et apprend l'existence du Reiki de la bouche de l'un d'eux, dont l'un des parents a été guéri dans la clinique de Chujiro Hayashi. Elle se rend donc à la clinique Shina Nomachi et y séjourne quelques mois où elle est traitée quotidiennement au Reiki. Son état de santé s'améliore.

Hawayo Takata demande à parler avec Chujiro Hayashi et lui fait part de son envie d'apprendre le Reiki et de rester aussi longtemps que nécessaire. Le docteur Hayashi donne son accord et la formation commence.

Madame Takata demeure un an au Japon avec ses deux filles. Elle donne quotidiennement des traitements de Reiki et progresse rapidement. Une fois sa formation terminée, elle rentre à Hawaii et y exerce avec succès son activité de praticienne de Reiki.

Chujiro Hayashi et sa fille lui rendent visite à Hawaii. Elle reçoit une formation supplémentaire et en février 1938, elle est initiée par Chujiro Hayashi au grade de Maître du système de guérison naturelle "Reiki Usui" et lui succède après sa mort en 1941.

Jusqu'en 1976, Mme Hawayo Takata fait connaître le Reiki Usui dans le monde occidental. C'est alors qu'elle entreprend d'initier et de former certains de ses élèves à la maîtrise.

Jusqu'à sa mort en 1980, elle initiera 22 maîtres de Reiki aux USA, au Canada et en Europe.

Iris lshikuro



Après le décès de Mme Takata en 1980, Iris Ishikuro qui fut l’une des toutes premières élèves de Mme Takata Sensei, et décida de rendre accessible la formation de Maitrise de Reiki à un tarif plus abordable pour tous. Iris avait déjà des connaissances dans le domaine de la guérison énergétique. Elle pratiquait le Johrei Fellowship, religion incluant un système de guérison par les mains. Elle avait aussi reçu une autre approche des soins énergétiques la part de sa soeur qui était une nonne Bouddhiste Bön, une ancienne tradition Tibétaine.

Iris, forma seulement deux Maîtres de Reiki. Sa fille Ruby qui n’enseigne pas professionnellement et Arthur Robertson qui enseigna dans les années 80. C’est grâce à Iris Ishikuro que le Reiki a certainement pris un essor aussi spectaculaire en occident.

Arthur Robertson et Iris Ishikuro




Arthur Robertson forma beaucoup d’élèves, qui devinrent Maitre Enseignant à leur tour et ils continuèrent à former d’autres élèves. Le nombre de Maître Enseignant augmenta considérablement et c’est grâce à la décision d’Iri Ishikuro de baisser les prix que le Reiki a pu se transmettre à travers le monde.

Arthur Robertson était aussi un Maitre de chamanisme tibétain et utilisait déjà, sous une autre forme l’énergie Universelle de Vie. Lors de sa formation à la maîtrise de Reiki avec Iris, il a très vite remarqué des similitudes entre les initiations Reiki Usui et les initiations qu’il donnait dans le chamanisme et qui s’appelaient transmission de pouvoir.

C’est certainement ce qui décida Arthur Robertson d’intégrer des symboles tibétains dans le système Reiki Usui. Il nomma ce système Raku Kei. Et il donna des stages de Raku Kei mais aussi des stages de Reiki Usui à la façon de Mme Takata.


William Lee Rand


William Lee Rand en combinant le système du Reiki Usui et le système Raku-kei, il développa le système du Reiki Usui/Tibet en conservant les quatres symboles du Reiki Usui et incluait deux symboles tibétains ainsi que le souffle violet enseigné par Arthur Robertson. William Lee Rand durant ses années de pratique et d’enseignement eut une grande opportunité d’étudié en profondeur avec différents Maîtres Reiki Japonais, les méthodes du Reiki Usui mises de côté par Takata Sensei.

En 1995 William Lee Rand après plusieurs canalisation lors de méditation, il mis en place le système Karuna, qu’il testa avec d’autre Maître Enseignant avant de l’enseigner.

William Lee Rand enseigna le Reiki Usui/Tibet de 1989 à 2013.


Le Reiki Karuna


Kuan Yin , déesse de la Compassion

Karuna est un mot sanscrit utilisé dans l’Hindouisme, le Bouddhisme, et le Zen.

Ce mot signifie tout actes qui est fait pour soulager la souffrance d’autrui ou tout actes de compassion. Développer le Karuna, c’est avant tout développer la compassion en soi-même. C’est aussi devenir plus réceptif aux énergies curatives. La guérison des autres nous concerne et devient une partie de notre propre processus de guérison. Ainsi en aidant les autres, on s’aide soi-même.

Pour être initié au Reiki Karuna il faut avoir compléter la formation du troisième niveau du système de Reiki Usui afin de s’inscrire au niveau pratiquant du Reiki Karuna. Ceux et celles qui désirent devenir maître Reiki Karuna doivent être maître Reiki Usui depuis un an.

Le système Reiki Karuna a été « systématisé » et développé par William Rand, The Center for Reiki Training, Southfield, Etats-Unis vers la fin des années 1990. Ce système est basé sur douze symboles. L’enseignement et le nom Reiki Karuna ® sont une marque déposée.  Les enseignants doivent être agréés par William Lee Rand et les formations doivent se dérouler conformément aux directives du « Center for Reiki Training ».  La marque déposée concerne le système et le nom : Reiki Karuna ®, le protocole d'initiation et le manuel. Lors de ces stages, les enseignants utilisent les manuels et certificats originaux : les mêmes dans le monde entier. Ils réalisent le protocole d'initiation originel – le même dans le monde entier. 

 

***********

Reiki Unitaire, le Reiki du Son


Sélène et Cyrille Odon

Le Reiki Unitaire fût crée en France en 2002 par Sélène et Cyrille Odon, à la demande de la Hiérarchie Spirituelle qui considéra nécessaire le développement d’une technique en totale harmonie avec la Nouvelle Energie Planétaire et avec les fondements d’une Nouvelle Conscience ou tout et tous travaillent pour retourner à l’UNITE. Cette communication eut lieu pendant une canalisation reçue en novembre 2001 qui, en résumé, exprimé ce qui suit:

A travers l’enseignement Reiki que nous vous demandons de transmettre, il ne s’agit pas de créer une nouvelle école. Le Reiki est ce qui unit, non pas ce que divise. Il est fondamental récupérer le moyen de guérison que j’ai donné à l’Humanité de manière Unitaire, puisque Reiki signifie Energie Universelle de Vie… si l’on vous demande quel type de Reiki vous faites, je vous demande de répondre que vous proposez un Reiki qui est un condensé de différentes techniques et symboles… ce qui représente la coexistence non seulement possible sinon nécessaire de ces pratiques

Reiki Unitaire est donc né de l’union de la tradition Usui, du Reiki Karuna, des techniques plus anciennes reçues de la Lémurie et de l’Atlantide transmises aujourd’hui par le Reiki Multidimensionnel de Shamballa, plus les symboles Unitaires. Il respecte et reconnaît les différentes dimensions temporelles de cette technique et intègre, avec respect, tous ces outils pour nous offrir un paquet énergétique Unitaire, une totalité pour que chacun puisse travailler  à son aise dans la nouvelle vibration planétaire.

Pourquoi Unitaire ?

Il est Unitaire parce qu’il unifie les différentes techniques Reiki pour que l’initié ait tout le savoir Reiki nécessaire dans l’énergie du Maintenant. Il est Unitaire par sa manière de travailler énergétiquement: en essence nous sommes une géométrie, un son et une couleur. Durant une séance de Reiki Unitaire en plus d’imposer les mains et de dessiner les symboles, il peut être chanté, utilisant consciemment le son pour donner beaucoup plus de pouvoir et de profondeur à notre travail.

Les créateurs de ce Reiki

Sélène Odon est sophrologue et Cyrille Odon est écrivain, conférencier et psychologue avec plus de 30 ans de pratique clinique. Ils sont tous les deux thérapeutes énergétiques, Maîtres de Reiki Usui et de Reiki Multidimensionnel de Shamballa. Leur contact permanent avec la Hiérarchie Spirituelle les amena à créer, sous la demande de celle-ci, un Reiki qu’ils appelleront Unitaire. Ils ont publié plus de 10 ouvrages en France.

PRINCIPES

Comme dans le reiki traditionnel, Reiki Unitaire canalise aussi l’énergie à travers l’imposition des mains et utilise des symboles pour diriger cette énergie.

Il offre à l’initié une série de 25 symboles appartenant à différents moments évolutifs de l’énergie Reiki.

Reiki Unitaire donne une importance majeure au processus de construction du Canal Central pour aligner en nous les énergies du Ciel et de la Terre et assurer un travail en connexion avec la Source à travers notre Présence Divine: Il nous est offerte une technique simple mais très puissante pour purifier quotidiennement le canal et fortifier notre anatomie énergétique en vue de recevoir, en équilibre, les puissantes énergies qui sont aujourd’hui déversées sur la terre.

Pour travailler en multidimension il faut aller au-delà du corps physique, dans le corps de lumière ou véhicule de l’esprit. Le Champ Merkabah est une géométrie, un son et une couleur. Le corps qui fût avant l’expérience humaine et celui qui sera une fois que nous ayons quitté cette terre. C’est nôtre essence vibratoire. Reiki Unitaire travaille dans l’activation du Champ Merkabah individuel et aussi du Champ Merkabah collectif, donnant plus de profondeur à notre travail évolutif et nous réveillant à l’évidence de nôtre origine Spirituelle et Universelle. Reiki Unitaire active le chakra du Larynx le considérant comme un 3ème méridien du cœur. Non seulement les mains vont irradier de l’énergie: la parole et la voix auront une puissante énergie de guérison.

A travers Reiki Unitaire, le Reiki du Son, nous pouvons unifier la fréquence d’octave humaine avec la fréquence la plus élevée de nôtre Etre appelée Je Suis. Cette fréquence est une clé qui active des mémoires de l’hologramme parfait, du Plan de vie ou Programme: tout est là, à l’intérieur de soi, en attente.

Les symboles sont auto conscients et travaillent selon le niveau évolutif de chacun. En plus de faire un travail de transmutation, guérison et harmonisation du système de chakras et d’aligner les corps subtils, les nouveaux symboles vont travailler dans le Merkabah au niveau les plus profond de l’Etre Multidimensionnel.

Restaurent la circulation énergétique et fortifient la Nouvelle Anatomie Energétique pour recevoir et être en équilibre avec les puissantes énergies déversées sur la planète. Il y a deux symboles de chirurgie spirituelle.

Ils Aident à transmuter les auto-implants et les implants involutifs acquis sur ce plan ou sur d’autres niveaux d’expérience. Activent en nous l’énergie de la Shekinah: le divin féminin, la Déesse, la Mère Universelle. Ils Nettoient nos corps des larves et parasites énergétiques. Nous libèrent des énergies infrahumaines.

Les symboles aident à débloquer les expériences traumatiques, aussi bien de cette vie que celles des vies antérieures qui nous maintiennent aujourd’hui dans l’addiction, la dépendance et l’auto destruction. Guérison à travers le temps et l’espace et reprogrammation de l’ADN. Il y a 3 symboles dont l’intention est l’activation de l’ADN 12 hélices pour restaurer le Dessin Primordial  Divin et un symbole pour la transmutation Karmique qui nous aident à transmuter les sentiments de séparation et de désintégration, la peur de l’abandon et du refus, le sentiment de “ne pas être à la hauteur” ou de “ne pas mériter” en faisant un grand travail de conscience et de guérison et en purifiant l’inconscient inférieur.


************

Les symboles utilisés en Reiki sont des clés de Lumière, des outils puissants de transformation et de mieux-être




Retour au haut de la page




  ©  Tous droits réservés - Ginette Desrosiers- 2010